Prix littéraire 2019

Matthieu SIMARD remporte

le PRIX LITTÉRAIRE

FRANCE-QUÉBEC 2019

pour son roman Les Écrivements

 

 Montréal et Paris, le 19 novembre 2019 -Le Prix littéraire France-Québec 2019 est attribué à Matthieu Simard pour son roman Les Écrivements,publié au Québec aux Éditions Alto en 2018. L’annonce est faite simultanément en France et au Québec, juste avant l’ouverture du Salon du livre de Montréal où un événement est prévu avec l’auteur, mercredi 20 à 18 h, sur le stand des Éditions Alto.

"Les mots me manquent pour décrire ce que j’ai ressenti lorsque j’ai appris que j’étais lauréat du prix littéraire France-Québec » assure Matthieu Simard. 

« C’est un immense honneur que je n’osais pas espérer. L’essentiel de mon travail consiste à m’enfermer dans mon bureau et à construire des histoires; savoir qu’une de ces histoires s’est faufilée jusqu’à un autre continent et a plu au point qu’on me récompense de la sorte, c’est terriblement émouvant.  Je suis profondément touché de savoir que les lecteurs français ont été séduits par ma Jeanne et ses Écrivements, et j’ai vraiment très hâte de les rencontrer au printemps ".

Ce prix, doté d’une bourse de 5 000 €, sera remis en mars 2020 par la Déléguée générale du Québec en France et la Fédération France-Québec / francophonie, au stand Québec Édition à l’ouverture du Salon Livre Paris. Le lauréat effectuera, au printemps, une tournée organisée par la FFQ /F à travers la France.

 

Cette année, plus de 700 membres répartis au sein de 33 comités de lecture en régions ont pris part au choix du lauréat qui a obtenu plus de 59% des suffrages. OutreLes Écrivements,deux autres romans étaient en lice : L’enferde Sylvie Drapeau (Leméac)  et Le dernier chaletd’Yvon Rivard (Leméac). Les trois finalistes avaient été sélectionnés par un jury franco-québécois, formé de professionnels du milieu littéraire et de représentants des comités de lecture de la Fédération France-Québec / francophonie.

 

Au niveau local, ce roman a remporté 29 voix sur 44 votes, et GGQ se place 5e association régionale en nombre de votants
`

Merci à tous les lecteurs et aux organisateurs ainsi qu'aux partenaires de l'événement

Plusieurs événements à venir pour cette fin d'année :

 

le dépouillement des votes

 

une exposition qui retrace les 10 ans de participation au prix littéraire France Québec

 

et un brunch !

Points de lecture participants :

 

Bibliothèque de Laplume,

Bibliothèque d' Estillac,

Médiathèque d'Astaffort,

Médiathèque de Pont du Casse

Médiathèque du Passage d'Agen

Et Lectoure.

 

Les écrivements - Matthieu Simard

 

Les traces de pas dans la neige finissent toujours par disparaître, comme des souvenirs qu’on est forcé d’oublier, soufflés par le vent ou effacés par le soleil. Celles de Suzor, parti un soir de décembre 1976, n’existent plus depuis longtemps. Pourtant, Jeanne les voit encore chaque jour par la fenêtre du salon.

Pendant quarante ans, elle s’est promis de ne jamais le chercher, mais lorsqu’elle apprend qu’il est atteint d’alzheimer, sa promesse ne tient plus: elle doit retrouver Suzor avant qu’il oublie.

Dans un Montréal enneigé, aidée par une jeune complice improbable, Jeanne retracera le chemin parcouru par Suzor et devra, pour ce faire, revisiter leur passé. La famille qu’ils n’avaient pas. Leur jeunesse en solitaire. Le voyage en Russie dont elle porte encore les cicatrices. Le trou dans le mur de la cuisine. Le carnet que la petite n’avait pas le droit de lire. Les boutons trouvés sur le trottoir.

 

«Je ne veux pas être la seule condamnée au souvenir de nos bonheurs», dira Jeanne dans ce doux roman sur les caprices de la mémoire, sur ces choses qu’on oublie sans le vouloir et celles qu’on choisit d’oublier.

L'enfer - Sylvie Drapeau

 

Parti de la Côte-Nord rejoindre ses sœurs et étudier à l’université, Richard, le petit dernier, le frère adoré, se met à agir de façon de plus en plus étrange. Alerté, la meute se rallie, l’entoure d’amour. Mais rien n’y fait. Un jour, il avoue l’impensable : des gens s’adressent à lui dans sa tête. Il n’est plus seul à l’intérieur. Commence alors la descente aux enfers.

 

Par quel tour d’alchimie Sylvie Drapeau réussit-elle à transformer en art cette matière noire et brûlante qu’est la maladie mentale ? Car il y a de la beauté à travers cette douleur. De la lumière dans cette nuit. L’amour indéfectible des sœurs ; la famille aux liens incassables ; la sagacité des tout-petits. Comme sa narratrice, pour tenir l’horreur à distance, Sylvie Drapeau sort ses crayons de couleur et dessine des soleils.

Le dernier chalet - Yves Rivard

 

Depuis la rencontre de Marguerite, après des années d’errance entre Françoise et Clara, la vie d’Alexandre est devenue un long fleuve presque tranquille. Maintenant dans la soixantaine, il vient d’acheter dans le Bas-du-Fleuve un petit chalet juché sur les rochers, pour y apprendre à mourir, en écrivant jusqu’au dernier jour qu’il imagine « comme un fruit mûr, lourd de toute une vie, aussi léger qu’un instant ».

Le matin, pendant que Marguerite écrit, Alexandre s’entretient avec Gabrielle Roy, dont il relit Cet été qui chantait, remonte le temps jusqu’aux chantiers de son enfance, et même jusqu’à Tadoussac, où Champlain découvre un nouveau monde, attend son prochain livre en guettant le retour d’un renard dans lequel il a cru reconnaître Jeanne, sa petite-fille. Aspiré par le fleuve qui le tire vers le large, inquiet des êtres chers dont il s’est éloigné, Alexandre n’est plus sûr que sa dernière tâche soit de se retirer du monde et d’écrire, il se demande même si la meilleure façon de vieillir, ce n’est pas d’oublier la mort en aidant les autres à vivre. La réponse lui sera donnée – peut-être trop tard – ce matin-là, lorsqu’il s’apprête à fermer le chalet à la fin de l’automne.

 

Porté par une prose lumineuse et envoûtante, Le dernier chalet est une méditation romanesque dans laquelle le récit ne se distingue plus de la poésie et de l’essai. Un petit chemin de terre, un grand fleuve, un voyage prenant de bout en bout entre la fin et le commencement du monde.

Paris le 14 mars : Au stand Québec Édition à l’ouverture du Salon Livre Paris la déléguée nationale du Prix, Jo Ann Champagne, a dévoilé les trois finalistes du prix 2019 :

Matthieu Simard pour Les écrivements (Alto)
Sylvie Drapeau pour L’enfer (Leméac)
Yvon Rivard pour Le dernier chalet (Leméac)

Paris, le vendredi 7 décembre 2018 –La Fédération France-Québec / francophonie a dévoilé, simultanément en France et au Québec, la liste des huit romans présélectionnés pour le Prix littéraire France-Québec. Les noms des trois finalistes seront divulgués lors de l’inauguration du prochain Salon Livre Paris, en mars 2019, au stand de Québec Édition.

Les huit romans, présélectionnés par Jo Ann Champagne, Déléguée nationale pour le Prix littéraire France-Québec 2019, sont :  Les écrivements de Matthieu Simard (Alto), Jelly Bean de Virginie Francoeur (Druide), Mykonos de Olga Duhamel-Noyer (Héliotrope), L’enfer de Sylvie Drapeau (Leméac), Le dernier chalet de Yvon Rivard (Leméac), La route du lilas d’Eric Dupont (Marchand de feuilles), La Scouine de Gabriel Marcoux-Chabot (La Peuplade) et L’étrange odeur du safran de Miléna Babin (XYZ).

En mars 2019, un jury, composé de professionnels du milieu littéraire et des présidents des six comités de lecture de présélection de la Fédération France-Québec / francophonie, sélectionnera trois romans parmi la liste des huit titres.

Doté d’une bourse de 5 000 €, le Prix littéraire France-Québec offre aussi à l’auteur l’occasion de rencontrer son lectorat lors d’une tournée littéraire en France organisée par le réseau de la Fédération France-Québec / francophonie à travers les lycées, librairies, médiathèques, etc.

Créée en 1998, le Prix littéraire France-Québec est une initiative de la Fédération France-Québec / francophonie, soutenue par la Délégation générale du Québec en France, le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, le ministère de la Culture et des Communications du Québec, la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, l’Association internationale des études québécoises et le Consulat général de France à Québec. Son objectif est de contribuer à la promotion en France de la littérature québécoise et de favoriser la rencontre et les échanges entre les auteurs québécois et les lecteurs français.

Le lauréat 2018, Eric Plamondon, recevra son prix lors du Salon Livre Paris en mars 2019.

 

article France Québec Francophonie