PRIX LITTÉRAIRE FRANCE QUÉBEC

Depuis 1998, le Prix littéraire France-Québec souligne l’excellence du roman contemporain québécois en récompensant chaque année l’un de ses auteurs. Voué à la promotion et à la diffusion en France de la meilleure littérature québécoise, ce prix permet de faire découvrir et aimer les spécificités de cette nation francophone d’Amérique.

GGQ relaie cet événement auprès de ses adhérents et aux lecteurs des médiathèques participantes.

ÉDITION 2023

L’annonce est faite simultanément en France et au Québec, lors du Salon du livre à Montréal où le lauréat sera présent samedi, 25 novembre 2023 pour accueillir le public et dédicacer son roman. En plus de son éditrice, sera à ses côtés avec Michel Cotnoir, président national de la Fédération France Québec/francophonie.

Le roman LE REFUGE est distribué en France à la Librairie du Québec (Paris). «  Je remercie la Fédération France-Québec francophonie ainsi que les quelque 400 lectrices et lecteurs qui ont participé au processus de sélection du lauréat de cette année. À l’époque où j’habitais le refuge qui m’a servi d’inspiration pour ce livre, je ne me doutais pas que j’en ferais un roman ni qu’il se rendrait si loin… Merci à tous! » Ce sont les premiers mots qui ont été prononcés par le Lauréat lorsqu’il apprit qu’il était récipiendaire de ce prix.


Cette année les 3 romans sélectionnés étaient :

 

Le refuge

Alain Beaulieu 

Éditeur : Druide
Résumé : Antoine et Marie ont choisi de vendre leur maison en ville pour s’installer dans ce qu’ils appellent leur Refuge, un chalet sans eau courante ni électricité situé au pied d’une montagne, à deux pas d’une rivière. Ils y coulent les jours tranquilles de leur retraite jusqu’à ce qu’ils soient victimes d’un braquage de domicile par une nuit sans lune du mois de juin. À compter de ce moment, le couple aura à vivre avec la honte des gestes qu’ils ont posés dans la foulée de l’agression qu’ils ont subie et la crainte que leurs secrets ne soient découverts.

 

L'île sans pont

Yannick Marcoux 

Éditeur : XYZ
Résumé : Depuis le temps que je suis obnubilé par l’Île, c’est seulement ici que je réalise que je suis aussi venu me frotter au fleuve. Il faut que je sniffe ses entrailles, que je caresse la vie qu’il abrite et, plus encore, que je sente sa menace, le souffle de sa marée qui, en quel­ques minutes, pourrait me recouvrir. J’ai une pensée pour Sarah. Que préférerait­elle ? La marée basse, qui laisse sourdre une langue de terre où grouille une vie amphibienne ? Ou la marée haute, l’impression d’une eau égale et lisse, une étendue vaste de secrets bien gardés, dont certains appa­raissent, parfois, dans la décharge des vagues ? Sarah, chose certaine, est une marée haute. En embarquant dans la chaloupe qui le ramènera au terrain de jeu de son enfance, Félix est résolu à faire la paix avec son passé disloqué, marqué par un exil abrupt. Il le faut : Sarah attend au retour un homme prêt à devenir père, à accrocher un nouveau maillon à la lignée.

 

Les marins ne savent pas nager

Dominique Scali 

Éditeur : La peuplade France
Résumé : Danaé Berrubé-Portanguen dite Poussin possède le rare don de savoir nager. Orpheline, tour à tour sauveuse et naufrageuse, elle vit au milieu de l’Atlantique, sur l'île d'Ys, berceau d’un peuple obsédé par l’honneur et le courage. Une île où même les terriens se vantent d'être marins, où seuls les plus braves ont le privilège de vivre dans la cité fortifiée à l'abri des grandes marées d'équinoxe. Suivant le destin des riverains qui doivent se partager plages et marges, Danaé Poussin se soumettra aux cycles qui animent les mouvements de la mer comme à ceux qui régissent le cœur des hommes.



RENCONTRE AVEC LES LAURÉATS

Les lauréats font une tournée en France pour rencontrer leurs lecteurs. Nous avons pu accueillir :

Michèle PLOMER 

lauréate 2010

pour son roman HKPQ

 voir

Marie-Hélène POITRAS 

lauréate 2013

avec son roman Griffintown

 voir

AUTRES RENCONTRES LITTERAIRES

Normand CAZELAIS pour son livre

Chronique d'une vie sur deux millénaires voir

 

Christian MORISSONNEAU (à l'origine du jumelage) pour son livre

Le rêve américain de Champlain voir